Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 06:52

Après 50 ans d'indépendance, voici un lien qui vous donne une chronologie des évènements ainsi que des petits films de l'INA. Vous y trouverez quelques films de propagande avec un "décryptage", une analyse vous expliquant le but de ce genre de films et la manière de les faire. De la véritable propagande " à l'ancienne"....

 

                      La guerre d'Algérie : chronologie et videos.

Repost 0
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 09:30

photos2-0334-copie-1.JPG

Quatre films, cette année, sur le thème de la FRONTIERE :

 

                         LA LIGNE DE DEMARCATION de Claude Chabrol (1966)

               LES MAINS EN L'AIR  de Romain Goupil.(2010)

               FROZEN RIVER

               LE TERMINAL  de Steven Spielberg. (2004)

 

Des films différents les uns des autres, avec des techniques différentes : plus lents, plus rapides, des plans longs ou courts...

Tous les films étrangers sont en VO sous titrée. Cela fait d'abord râler les élèves puis ils oublient , et , dans les débats, on constate que le fait n'a pas vraiment géné.

On  constate, après la 17ème édition, que les salles sont de grande qualité, l'écoute correcte, il y a peu de lumières de divers appareils électroniques qui apparaissent pendant les séances et surtout, nous laissons une salle propre ce qui n'est pas toujours le cas quand nous allons au cinéma en semaine....

Parfois des choses surprenantes : certains ont cru , à la suite de la "grande scène du baiser " dans le Terminal, que le film était terminé...Etrange.


Bien sûr, avec 148 élèves, on ne peut échapper aux crétins : ceux qui bougent tout le temps, ralent fort ou émettent d'autres bruit incongrus...Nous en avons eu deux cette année : Ils ont perdu la moitié du festival et ont passé la deuxième journée au collège.


Autre constat : la qualité des discussions. Ceux qui participent rentrent dans le jeu, ont compris le sens du film, le lien avec le thème, l'intention du metteur en scène. Bien sûr, ce n'est qu'une approche partielle, rapide  mais elle laissera, espérons- le, des traces.

 

Alors, merci pour les aspects positifs, tant pis pour les crétins et à l'année prochaine

 

 

Quelques images......photos2-0332.JPG

 

photos2-0343.JPG

 

photos2-0334.JPG

 

Un hommage à nos "retraités" qui sont venus nous épauler.....Grand merci à eux !

 

 

photos2-0351.JPG

 

Des discussion animées , dans toutes les positions....

 

 

photos2-0353.JPG

 

Madame K a refusé de s'asseoir par terre......

 

 

photos2-0362.JPG

 

 

Boire un coup en discutant de cinéma pendant  que les autres sont en cours.......Elle est pas belle la vie ?......

 


Repost 0
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 23:00
         Il y a tout juste 40 ans, le 16 janvier 1969, un jeune homme de 20 ans est arrivé place  Wenceslas, à Prague avec un bidon d'essence à la main. Il s'en est aspergé puis a craqué une allumette, s'est enflammé.
Il se nommait JAN PALACH.


Il protestait, par ce geste désespéré, contre la présence des chars russes entrés en Tchécoslovaquie  depuis le 20 août  précédent, il refusait de vivre sa vie sous une dictature.
Il est mort, trois jours plus tard, le 19.
A chaque anniversaire de cet acte, la police arrêtait ceux qui venaient  sur la place, à l'endroit du sacrifice.
Pour le vingtième anniversaire , Vaclav Havel, futur président du pays, a organisé une manifestation. Arrêté, il a  écopé de 9 mois de prison, cela montre que le souvenir,  le symbole est resté vif.
 On considère que ce sont les premiers actes de la chute du communisme, quelques mois plus tard dans ce pays.
 Les Stranglers, groupe des années 70, lui a consacré une chanson en 1979.

                                                                      Le mémorial Jan Palach, à Prague.


    Cette manière de protester , s'immoler par le feu, avait été "inaugurée" par les moines bouddhistes, en Asie du sud Est, principalement pour protester contre la guerre du Viet Nam.
En Europe, d'autres ont eu le même geste : un professeur d'université, en Pologne, l'a fait pour protester contre la politique de son pays. C'était un jour de fête , dans un stade et les caméras de télévision l'ont filmé pendant sept secondes , avant d'être détournées. Il avait enregistré une cassette, juste avant, qui commençait par "Ecoutez mon cri..."
Les images, terribles,  ne sont sorties à l'ouest qu'après la chute du mur de Berlin en 1989...

    Quelques mois plus tard, dans mon lycée , un étudiant de prépa a fait la même chose. Son acte voulait  mettre en évidence le scandale que représentait, à l'époque, la guerre du Biaffra.
 Des femmes et des enfants mourraient de faim pendant que les guérillas réglaient leurs comptes. Là encore les images étaient insupportables.
Bien entendu, il est lui aussi mort quelques heures plus tard , dans des souffrances inimaginables.
    Avec  les autres, dans les discussions de cours, on s'est toujours demandé si cela avait un sens... Qu'est-ce qui pouvait pousser à ce sacrifice, à ce geste désespéré. Je n'ai toujours pas la réponse.
   
Repost 0

Télé de la semaine

Cette semaine , l'émission des racines et des ailes est consacrées aux reines d'Egypte : pour avoir des nouvelles d'Hatshepsout ou  vous extasier sur le meilleur profil de Néfertiti passez faire un tour  sur France 3 à partir de 20 heures 50. Bien entendu rien ne vous empêche de le faire enregistrer, je ne voudrais pas vous faire coucher trop tard....

Pages

Liens